AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission rang D Protection [VALIDÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
Akitake

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 27

Feuilles Mâdoshi
Niveau :
2/100  (2/100)
Experience:
8/85  (8/85)
Information:

MessageSujet: Mission rang D Protection [VALIDÉE]    Mar 8 Mar - 22:40

Protection :

Quelle joie, car enfin c'était le jour le plus attendu par Jikotsuki. Le jour où il allait commencer à entrer dans le monde des mages, le monde qu'il avais tant désirait, s'ouvrait dorénavant devant lui. Il n'avait qu'à tendre ses bras pour y appartenir. Tout du moins c'est ce que pensait le jeune homme, et il s'était préparé pour cette entrée. Car il se tenait droit devant la porte des Undra, fier de pouvoir montrer à quel point c'est une personne de confiance, un mage digne de se nom. Il imaginait déjà son futur succès dans tout Fiore. Ne pouvant faire un pas sans avoir à signer des orthographes ou à serrer la main de personne inconnue. Il ne voyait pas à quel point une mission de rang D n'était pas vraiment une marque de puissance, ou peut-être le savait-il mais qu'il ne voulait pas l'admettre. Toujours est-il qu'il se tenait devant cette porte qui gardait la famille Undra, une belle porte d'un rouge éclatant tout en bois et possédant une merveilleuse poignée dorée. Cette famille avait l'air très apprécié dans leur quartier, et Jikotsuki n'avais eu aucun mal pour trouver leur maison. Cela avait été un vrai jeu d'enfant, ce qui avais mis Jikotsuki dans de bonne disposition pour rencontré la famille. En effet, le jeune homme n'aimait pas vraiment arriver en retard et encore moins après s'être perdu. Il avait d'ailleurs eu une sacré chance de tomber sur cet homme, comment tout ceci c'était-il passé ?

Jikotsuki avais pris le papier accroché au tableau des missions, avec la ferme intention de réussir cette mission qui avait l'air trépidante. Sur le papier il était écrit en annexe que la mission débuterais le soir même, Jikotsuki essaya de garder son calme et de faire le point sur la situation. Dans moins d'une dizaine d'heure, il se devait d'être chez les Undra, par chance ils habitaient Magnolia, ville où le jeune homme était arrivé il y a peu. Il se remercia lui même de s'être levé tôt puisque le soleil ne serait pas à son zénith avant quelques heures. Il devait donc absolument retourner chez lui pour se préparer, histoire d'être présentable devant la famille. Puisque c'était sa toute première mission il se devait d'être impeccable en tout point. Il passa donc très vite à l'hôtel où il logeait afin de se laver, de nettoyer son costume rose, costume de sa noble famille dont il s'occupait avec les plus grands soins. Il ne possédait que celui-ci, c'était, pour ainsi dire, le seul souvenir de sa vie antérieure faite de noblesse et de bonheur. Mais pour le moment l'heure n'est pas à la tristesse du passé mais plutôt à la joie du présent et du future. C'est donc très motivé et surtout en forme, que Jikotsuki sortit de l'hôtel beau comme un sous neuf. Il affichait une mine des plus radieuse, il souriait gentiment à tout les passants. Sa première mission en temps que mage il n'en revenait presque pas, c'était un rêve qui se réalisait et pas n'importe lequel. Sofia, son amoureuse décédé, lui avait dis un jour de faire parti d'une gilde de mage et de devenir mage pour son bien. Elle le souhaitait aussi, Jikotsuki avait se devoir de la combler, et même morte il ferait tout pour accomplir se dernier voeux. Oui sa motivation était au paroxysme, maintenant ce n'était plus un air gentillet et presque débile qu'il affichait mais bien un visage des plus sérieux et des plus déterminé, cette mission il se jura de la remplir sans faute. Mais pour commencer Jikotsuki se demandait par où allait-il passer pour trouver son chemin. Comment allait-il faire pour arriver à la maison des Undra, il l'ignorait encore. Il alla immédiatement se renseigner chez un marchand de fleur qui lui dit d'allé voir ailleurs car il était en pose. Puis il tenta d'aller dans la boulangerie, mais la boulangère était trop occupé à parler chiffons avec une petite vieille pour prêter attention à un jeunot comme lui. Jikotsuki commençait à douter de sa capacité à réussir cette mission, mais il n'avais pas dis son dernier mot, il pénétra dans la pharmacie et demanda son chemin pour qu'il arrive à destination. Cette fois il obtint une réponse claire et précise :

<< Vous voyez le clocher, là au fond à gauche, derrière le marchand de poisson ? Bon et bin c'est pas par là. Il faut aller vers la bibliothèque et longer la rue sur la droite quand vous arrivez en face et puis... Expliqua le pharmacien.

-Mais voyons chéri, tu te trompe complètement ! Il faut passer prés du port et longer la berge jusqu'au bar du port. Et après c'est la rue à gauche du panneau indiquant la direction du centre qu'il faut tourner à gauche voila, Rétorqua sa femme.

-Mais bien sur que non, enfin ! Le port est à l'opposé de la rue qu'il cherche. Si il veux y allé le plus rapidement possible il faut qu'il passe par la bibliothèque !

-Par le port !

-La Bibliothèque !!

-LE PORT !!! >>

Et une pluie d'insulte fusât comme le bouquet final d'un feu d'artifice. Une vraie tornade de violence verbale et il était presque impossible de les arrêter à ce stade. Et Jikotsuki commençait à vraiment s'énerver, il ne pouvait supporter une vue si désolante si affligeante. Il détestait voir un couple se quereller de la sorte pour quelque chose d'aussi banale, une chose si futile les faisait se dresser l'un contre l'autre. Une situation vraiment gênante et vulgaire dans tout les sens du terme. Jikotsuki sentait qu'en lui montait la colère la plus violente de sa vie. En réalité cela lui était arrivait plusieurs fois de s'énerver violemment et c'était à chaque fois de plus en plus violent. Il se mettait en colère pour la même raison que maintenant , jamais pour autre chose. Pour lui l'amour était sacré, un sentiment merveilleux qui ne devais pas du tout être saccagé, bafoué par de telle absurdité. Vraiment que cette scène était immonde, il en voulait à ces gens de se comporter ainsi l'un envers l'autre.Sa colère monta d'un cran, puis d'un autre et finalement il lâcha dans un hurlement assourdissant :

<< FERMEZ LÀ !!!!!!!!! Non mais vous vous êtes regardez, à vous quereller de la sorte pour un rien. Vous ne voyez pas que cela tue votre amour pour rien. Estimez vous heureux d'être ensemble et de partager votre vie avec l'être aimé, certain non plus cette chance...>>

Et Jikotsuki quitta la pharmacie, le coeur triste. Il ne savait pas comment il allait faire pour se remettre de cela, car les douloureux souvenir lui remontait encore à la tête. Il se voyais sur cette plage tenant la main de sa bien aimée, il se voyaient s'embrasser doucement dans le silence de la nuit et l'instant d'après il la voyait en train de bruler sur un bûcher. Il se voyait impuissant, incapable de faire quoi que ce soit pour lui venir en aide. Mais il devait relever la tête, ne pas s'apitoyer sur son sort encore une fois, cela ne lui était plus permis. Bien qu'il sécha les quelques larmes qui avaient perlé en relevant sa tête, Jikotsuki avait un visage triste. Il se dirigea dans les rues, essayant de demander aux passants où habitait les Undra. Sa mission ne devais pas se solder par un échec, il devait relever la tête progressivement avant son arrivé. Il erra dans la ville, essayant tant bien que mal de se retrouver sa bonne humeur. Il était maintenant midi et sa recherche ne lui avait rien donné, aucun résultat, il commençait sérieusement à désespérer. Au moins il avait retrouvé le sourire ce qui n'était déjà pas si mal, il lui fallait être devant les Undra avant le coucher de soleil, enfin c'est ce qu'y était écrit sur le papier qu'il tenait en main.

Il continua ses recherche dans la ville, arpentant les rue sinueuse et toute semblable, regardant chaque nom sur les portes. Ses recherche ne le menait décidément à rien. Il alla s'acheter un sandwich dans une boulangerie et il en profita pour demander si l'on connaissait l'endroit où habitait les Undra. Mais la réponse fut négative, encore une fois Jikotsuki se retrouvait au même point de départ. Il chercha jusqu'au milieu de l'après midi, il alla dans toutes les boutiques possible et imaginable de Magnolia. Mais rien, toujours rien, c'était vraiment ennuyant pour le jeune homme. Jikotsuki s'assit sur un banc au milieu d'une petite place où les marchands de nourriture et de vêtement trouvaient une clientèle abondante. Jikotsuki soupira, il était fatigué de ne pas trouver la maison, sa première mission allait être un véritable fiasco si il n'arrivait pas à temps, surtout qu'il manquait de temps maintenant puisque le soleil commençait à se coucher. C'est là qu'il entendit sortant d'une épicerie la forte voie du commerçant :

<< Au revoir Mr Undra et passez le bonjour à votre famille !

Jikotsuki se releva d'un bond et couru dans la direction de ce Mr Undra, il l'avait trouvé et il ne le lâcherait pas. Son coeur battait de plus en plus vite tout comme son excitation qui ne cessait de croître. Finalement il allait arrivé à temps à sa mission, lorsqu'il rattrapa l'homme il essaya de sourire en restant calme, tandis qu'à l'intérieur c'était un vrai concert d'organe.

<< Bien le bonjour Mr Undra, je suis le mage que vous avez demandé pour la mission de protection, puis-je vous accompagner jusque chez vous ?

-Ah ! Oui et bien mon chère vous vous trompez de personne, je suis de leur famille mais je ne vis pas avec eux. Ils habitent à deux pas d'ici dans une magnifique maison rouge écarlate. Vous longez le marchand d'étoffe et vous tournez à droite. Maintenant si vous voulez bien m'excuser.

-Merci beaucoup monsieur >>

L'homme lui fit un bref signe de la main tout en continuant sa route. Jikotsuki emprunta donc le chemin indiqué par cet homme bien aimable. Il devait être un oncle ou un frère dans la famille Undra, dans tout les cas il avait enfin la direction à prendre et c'est donc fier et confiant qu'il arriva devant la porte de cette fameuse maison rouge. Il n'était pas du tout en retard, il se regarda pour observer sa tenue, afin de voir si elle n'était pas négligée . Puis il souffla et toqua à la porte, son coeur commençait à battre dans sa poitrine, il avait de l'appréhension. Et si il n'était pas à la hauteur, si il décevait cette famille. Jikotsuki essaya de chasser ces pensée de sa tête en la secouant. La porte s'ouvrit alors et une femme d'une trentaine d'année ouvrit la porte doucement. Elle était très bien habillé, elle portait une robe magnifique aux couleurs claires. De beau gants ne soie de la même couleur rendait l'ensemble fabuleusement beau. Ses cheveux foncés formaient un merveilleux chignon et une barrette dorée permettait de maintenir sa coiffure en place. Elle s'était parfumé d'un délicat parfum à la rose. Vraiment c'était une belle femme, une de celle qui fait fondre tout les homme qu'elle rencontre. Elle souri à Jikotsuki et ce dernier lui renvoya son sourire.

<< Bonsoir madame Undra, je me présente : Itami Jikotsuki. Je suis un mage et je viens pour cette mission de protection que vous avez affiché, expliqua Jikotsuki tout en se mettant à genou devant elle et en lui baisant la main. Je suis fort honoré de faire votre connaissance.

-Ah, vous devez être une personne importante, il n'y à que les personne de la haute bourgeoisie qui agisse ainsi envers les femmes, ce qui m'étonne c'est que vous soyez un mage et que vous venez en mission en plus. Mais bon soit, entré mon cher Itami-san, je suis Elise Undra et je vous présente mon mari Jean Undra, dit -elle en désignant un homme habillé fort bien également. Un merveilleux costume noir avec une belle cravate et des chaussures vraiment belle. Jean voici Itami-san, c'est le mage pour la mission, tu lui explique le temps que je me maquille un peu ?

-Oui chérie... Dit Jean sans grande conviction, ah ces femmes, hein mon garçon ? Bon alors asseyez vous je vais vous expliquer en quoi va consister votre mission. Appelons sa plus simplement une mission de gardiennage. Il vous suffit de rester ici chez nous durant toute la soirée et de garder notre très précieux...

Il fit signe à Jikotsuki de se rapprocher de lui afin que personne ne l'entende. Jikotsuki était pendu à ses lèvres il attendait avec impatience de savoir ce qu'il devait garder. La protection n'était en fait qu'un leurre, il devait garder en suretée un objet certainement capitale pour la famille et il serait seul pour le protéger. Seul contre des bandits assoiffé de richesse. Et cet objet avait pour appellation

-... Bébé. Voyez vous il est très important pour nous que vous le protégiez de produit dangereux, des chutes ainsi que des objets pointu.

-Hum je comprend, j'imagine qu'il doit être vraiment très cher à votre coeur. Ne vous inquiétez pas je ferrais de mon mieux afin de protéger ce fameux "bébé"

-Merci beaucoup, votre sollicitude me rassure. Vous savez il est très précieux, il est le plus jeune et ses frères et soeur l'aime de tout leur coeur.

-Parce qu'il n'est pas seul je devrais également surveiller ses "frères et soeurs" ?

-Non, ne vous en faite pas, nous les emmenons avec nous, oui nous allons à un bal c'est pour cela que nous sommes habillé ainsi ma femme et moi. Nos enfants y sont déjà mais nous nous vous attendions. Mais ne vous en faites pas vous n'êtes pas du tout en retard. Enfin pour en revenir à notre bébé, il a à peine 1 ans, et je pense qu'il est encore trop tôt pour lui pour sortir. Venez nous allons vous le montrer. Vous devrez vous occuper de lui avec le plus grand soin. Nous vous remercions d'avance Itami-san. Bien je vous présente notre fils Arthur, il est mignon n'est-ce pas ?

Un choc des plus violents le percuta de plein fouet. Car jusqu'à ce moment là Jikotsuki pensait que ce "bébé" n'était en fait qu'un objet d'une grande valeur. Il avais trouvé bizarre que Mr Undra le désigne comme son bébé, mais il pensait à un code. Jamais il n'avait songé à ce que le fameux "bébé" en sois vraiment un. Il resta donc bouche bée devant un tel désastre, il devait jouer les nounous jusqu'à ce que papa et maman rentre. Il commençait à regretter d'avoir choisit cette mission, c'est sur que pour une première mission celle là allé être violente, mais pas dans le sens que Jikotsuki aurait voulu. Il écouta les instructions que lui donnait maintenant les deux parents puisque la mère les avait rejoint.

-Il faut jouer avec lui et le disputer si il fait une bêtise, couchez une demi heure après l'avoir fais manger. Essayez le plus possible d'être avec lui et voila je suppose que c'est tout, expliqua la mère.

-Attendez un instant. Comment se fait t'il que vous demandiez à un mage de garder votre enfant. Surtout que sur le papier il était marqué protection, si il suffit de la protéger contre des bouts pointus et autre pourquoi ne pas prendre directement une personne qualifié ?, demanda Jikotsuki.

-Oh ! Et bien tout simplement parce que la magie ça plait aux enfants et puis comme ça on étaient sur d'avoir quelqu'un en mettant un titre un peu imposant voyez vous ? Bon il nous faut y allé, son biberon est ici il faut le remplir au trois quart et surtout ne pas trop le chauffer. Pour le reste servez vous dans nos placard afin de manger. Bien, sur ce, bonne soirée, dit la mère en embrasant son fils, puis elle quitta la maison.

-Salut bonhomme, tu as intérêt à me le redonner vivant hein ?!, plaisanta le père. >>

Jikotsuki les regarda s'en aller, ils lui indiquèrent l'endroit où se situait les clefs de la maison. Le jeune homme resta là, complètement désarçonné par l'objet de sa mission. Il regarda le petit qui dormait et il pria pour qu'il ne se réveil pas tout de suite. /Mais ce fut un échec car le bébé se réveilla doucement en écarquillant ses yeux encore collant de fatigue. Il jeta quelques regards à droite et à gauche sans réussir à ouvrir complètement ses petits yeux. Jikotsuki trouva la scène assez attendrissante et il fit un doux sourire au petit garçon qui se tenait devant lui. C'était un beau bébé en effet, très mignon. Avec de belle joue bien ronde, des cheveux blond légèrement bouclés, des yeux d'une belle teinte brun claire. Celui là allé être un sacré séducteur plus tard pensa Jikotsuki. Surtout qu'il ne pleurait pas pour le moment, ce qui était une vrai chance. Jikotsuki essaya de penser à ce qu'il allé bien pouvoir lui préparer à manger, un bébé ça avait besoin de vitamine et aussi d'un repas consistant afin de bien dormir, c'est ce que le jeune homme s'imaginait car il n'avais jamais était face à une situation de se genre il aurait tellement voulu avoir un enfant avec sa chère et tendre. Enfin bon tout ceci était le passé et il devait allé de l'avant pour continuer à vivre. S'apitoyer sur son sort était vraiment quelque chose de très lâche et d'humiliant pour sois même, enfin ça c'est ce qu'il pensait en ce moment en oubliant l'essentiel : qu'allé t'il bien pouvoir cuisiner à ce petit ange. Il avait beau réfléchir de toute ses forces, tenter de trouver une solution, d'essayer de comprendre les paramètres qui entrait en compte. Il visualisait le plan de travail, une belle table en bois, donc à ne surtout pas abimer en coupant les aliments. Ensuite un évier tout ce qu'il y à de plus classique idéale pour laver, rincer. Puis des casseroles, des plaques chauffantes et toutes sortes de cuillers en bois, pinces à aliments, et des ciseaux. Une cuisine assez bien équiper pour ce modeste foyer. Jikotsuki était satisfait de ne pas avoir à cuisiner dans des conditions lamentables et de pouvoir exercer ses talents de cuisinier avec une certaine liberté. En effet en générale il cuisinait lui même ses plats dans la cuisine de l'auberge où il logeait, et il voyait à quel point la vie de cette cuisine devait être dure. Elle était mal rangée et aucun ustensile n'avaient de place précise. C'était un véritable foutoir où cuisiner n'était vraiment pas un plaisir pour Jikotsuki. Or chez les Undra c'était entièrement le contraire, tout y était propre et vraiment bien rangé. Jikotsuki resta planté au milieu de la cuisine, il réfléchissait à ce qu'il pourrait faire à ce bébé, vraiment c'était un vrai casse tête. D'ailleurs un détail le fit sursauter.

<< Le bébé !!!!!! Je l'ai laissé sans surveillance !

Trop attiré par sa passion de cuisinier, Jikotsuki en avait complètement oublié sa mission, vraiment il n'était pas doué. Il se précipita dans le salon, paniqué à l'idée de voir le bébé assommé par une chute aillant ouvert son crâne chétif. Il suait de plus en plus et il arriva dans le salon en toute hâte, ce qui le fit marcher sur le hochet du garçon. Jikotsuki sentit son pied, puis son corps tout entier partir en l'air, il traversa une bonne partie de la pièce les quatre fer en l'air et il termina sur le sol en bois dans un bruit sourd. L'avantage c'était que cela avais bien fait rire le bébé qui, lui, était intact et totalement en bonne santé. On ne peux pas en dire autant de jikotsuki qui se releva en se frottant la postérieur. Cette chute lui avais fait mal et il se déplaça en boitant vers le bébé qui continuait de rigoler et de le regarder avec des yeux emplie de malice. Vraiment c'était un bel être, il avais déjà un regard de tombeur et un magnifique sourire. Jikotsuki le prit dans ses bras et l'emmena dans la cuisine, afin de pouvoir garder un oeil sur lui lorsqu'il cuisinera. Mais c'était peine perdu car à peine quitta t'il la pièce que le petit Arthur commença à pleurer. Jikotsuki essaya de garder son sang froid face à cette situation inconnue qui se présentait à lui. Calmer un bébé en pleure n'était pas quelque chose qu'il savait faire, devait-il le frapper jusqu'à ce qu'il s'arrête, ou encore le serrer très fort contre lui. Cela ne marcherait sans doute pas, il lui fallait une solution, et c'est la qu'il le trouva, le seul et l'unique objet qui pouvait le faire sortir de cette crise : une peluche de lapin toute bleue. Il dormais avec, cela devrait sans aucun doute le calmer, c'est ce que l'on appel des doudous. Un nom assez bizarre, sans aucun fondement logique et rationnel selon Jikotsuki. Et pourtant c'était le "jouet" fétiche de tout les petits, une sorte de protecteur fait de tissu et ressemblant plus ou moins à un animale et qui est sensé le calmer, le faire rire et le faire dormir. Bref Jikotsuki lui apporta son doudou et l'enfant se calma presque instantanément. En fait, ce gamin n'était pas si méchant, il n'allait pas trop poser de problème, ce qui rassura un peu Jikotsuki.

Maintenant le plus dur était à venir, comment allait-il s'organiser et qu'allait-il faire à manger pour se bébé ? Un question qui restait sans réponse mais qui devait obligatoirement en trouver une avant l'heure du repas. Jikotsuki regarda l'heure : 5h56. Il avait une heure environ pour préparer un repas digne de se nom, tout à coup une sensation de bien être l'envahi. Il se sentit pousser des ailes, une forte volonté de se surpasser le fit passer dans un état de béatitude extrême, il y avait un défis difficile à relever mais obligatoire. Et Jikotsuki allait le remplir, il allait faire à manger à ce jeune garçon afin de faire s'effondrer le rempart de son estomac, afin de faire céder la défense gustative que l'on appelait papille et qui désignait si un plat était délicieux ou immonde. Oui il allait battre cet ennemis qui s'offrait à lui, ce bébé était son ennemis et il allait le vaincre grâce à ces mille et une recettes. Il chercha dans sa mémoire et quelques secondes après il trouva une stratégie presque parfaite. Un stratégie unique qui allait faire pencher la balance de la victoire de son cotés. Oui Jikotsuki devenait de plus en plus fou et il chuchotait doucement des paroles incompréhensibles, comme si il donnait des ordres aux ustensiles. Il avait l'allure d'un général en pleine bataille et donnant des ordres à ses officiers, établissant un stratégie presque parfaite afin de d'éradiquer l'ennemi. Jikotsuki ouvrit le frigo et un sourire à la limite du sadisme se forma sur son visage. Oui il avait trouvé la première ligne de son armée. Il sortit donc les légumes, toute sorte de légumes Afin de les laver les éplucher, il se tourna alors vers le bébé qui le regardait du haut de sa chaise pour enfant d'un air amusé, et Jikotsuki Jeta en l'air trois tomates et il les découpa à l'aide d'un couteau de cuisine fort aiguisé. L'enfant claqua des mains devant un tel spectacle en souriant de sa mine innocente.


-C'est ça rigole pendant que tu le peux petite bouche.... Je te vaincrais avec une avalanche de saveurs qui détruirons tes défenses et qui submergera ton estomac, Chuchota Jikotsuki

Il reprit ses découpes en tout genre, jusqu'à obtenir un petit saladier rempli de légumes aux mille couleurs. Pendant se temps il avait mis de l'eau à chauffer et il mis se saladier dans la grande casserole emplie à moitié d'eau. Puis il continua à chercher dans le frigo, cette fois ci un petit hoquet de surprise suivi d'un léger rire étouffé se fit entendre. Jikotsuki avait parfaitement trouvé l'un de ses plus fidèles sujet, celui là avais vaincu bon nombre d'ennemis et aujourd'hui encore il allait s'en doute le sortir de cette situation périlleuse. Il reconnu également les fidèles gardes du corps de ce sujet, et il sortit donc du frigo deux oeufs et une poignée de champignon des bois. Il cassa les oeuf dans un autre saladier et il ajouta des herbes afin d'agrémenter le gout. Cette guerre alimentaire allait être un vrai chef d'oeuvre dont on parlerais dans des générations. Puis il retourna voir ses légumes, l'eau commençait à bien s'évaporer laissant ainsi des légumes qui commençait à se ramollir, Jikotsuki rajouta de l'eau, remua, mis du sel et du poivre et il s'assit devant Arthur. Jikotsuki fixa le bébé droit dans les yeux avec un sourire qui se voulait cruel et arrogant, mais le bébé lui pris cela pour un jeux alors il commença à rire et à bouger de sa chaise assez violemment, il s'excitait pour un rien car en vérité Jikotsuki avait une vrai tête de débile mentale à sourire comme un benêt les yeux emplie d'une haine inexpliquée et sans fondement rationnel. Cette tête ne pouvait que faire rire, car Jikotsuki avait l'air ridicule, le bébé pensant que c'était une grimace, et il était presque sur la voie, rie de plus belle et sauta à répétition sur sa chaise si bien qu'il bascula la tête en avant. Mais avant qu'il n'ai eu le temps de se fracasser le crâne, Jikotsuki l'avait rattrapé non pas parce qu'il devait le garder en vie pour sa mission mais plutôt parce que sinon sa victoire ne pourrait pas être totale. Il devait vaincre ce gosse avec ses propres armes, son propre régiment. Et il continua à préparer son repas cette fois en sifflotant car il voulait baisser la garde d'Arthur. Lorsque sa soupe de légume fut prête il mélangea des ingrédients créant ainsi un sorte de pâte semi liquide à al couleur rouge, c'était son ingrédient secret pour cette soupe au légume. Il l'ajouta à la soupe et la remua lentement dans le sens trigonométrique. Enfin il commença son omelette aux champignons, cela ne dura que quelques minutes, il fit d'abord rôtir les champignons dans une poile à l'aide d'un filet d'huile et avec un peu d'ail, puis il mis les oeufs mélangé avec des herbes dans la poile. Il y ajouta du lait afin de la rendre plus crémeuse et meilleure au goût. Enfin le repas était servit, bien entendu il n'avais pu faire qu'avec les moyens du bord et bien que cette cuisine était bien équipé, ces recettes était les plus basique que chacun pouvait utiliser dans sa cuisine. Jikotsuki mis donc la table car toute cette préparation avait duré une bonne heure, il était exactement 19h, pile l'heure du dîner. Et le petit Arthur dans tout ça ? Il avait assisté à un spectacle hors du commun, il y avait vue un homme complètement fou qui gigotait dans tous les sens et se comportait très différemment des humais normal qu'il avait pu voir.

Toujours est-il que Jikotsuki commença par servir la soupe dans un petit bol. Il avait lu dans un article avec Sofia que les bébé ne devait pas manger comme un adulte et que la chose la plus importante était de manger avec eux et de leurs montrer que l'on mange la même chose qu'eux et que c'est bon. À cette époque cela n'intéressait pas trop Jikotsuki, l'élevage d'enfant n'était pas sa priorité, mais maintenant il remercia Sofia de l'avoir obligé à se documenter un peu sur les bébé. Jikotsuki mangea donc une cuiller de soupe, elle était vraiment succulente, et sa couleur marron claire allait parfaitement avec la saison, il était content d'avoir réussi son entrée, ou plutôt dans son jargon : il était fier que ces troupe avaient terminé avec succès leur classes militaires. Jikotsuki lâcha un bruyant son de satisfaction pour faire comprendre que cette drôle d'eau était bonne. Il en prit un peu dans sa cuiller et en donna à Arthur qui gouta une petite gorgée. Et à la vue de ses yeux qui s'écarquillèrent Jikotsuki su que cela lui plaisait. Pourtant lorsque le bébé allait en boire une deuxième gorgée, celui ci éternua assez fort pour envoyer de la soupe sur le visage de Jikotsuki. Mais Jikotsuki s'essuya calmement, gardant le sourire et en redonna au bébé. Ce fut une franche réussite pour le jeune cuisinier, il avait réussi la première étapes de son plan. Ensuite se fut le tour de l'omelette ou plutôt de la section d'élite de Jikotsuki, sa pièce maitresse dans cette bataille acharnée. Il en coupa un morceau et la gouta, oui c'était une réussite, c'était bien le goût que devait avoir une pièce maitresse, il allait remporter cette bataille, il le savait, et c'est confiant qu'il en donna un morceau au petit Arthur qui succombât face à cet entité trop puissante pour ses papilles. Oui Jikotsuki avait enfin réussi à remplir son plan de bataille, il avait vaincu ce ventre en le rassasiant de bon plats. Le repas se finit donc dans le calme et il était maintenant 19h30 l'heure à laquelle il fallait coucher le petit, finalement cette mission c'était déroulé sans véritable accroche et le plus important, Jikotsuki avait encore remportait une bataille culinaire. Il fit donc légèrement chauffer le lait et il le mis dans le biberons puis le donna au bébé qui le bu d'une traite, il lui redonna vide. Arthur commença à fermer ces yeux, il était visiblement fatigué, il faut dire que les journée où il faisait chaud étaient éprouvantes pour les petits. Jikotsuki le ramena dans sa chambre et le borda en prenant soin de lui donner son doudou. Il laissa la porte de sa chambre ouverte et il alla à la cuisine laver et ranger un peu tout ce qu'il avait fait en essayant de faire le moins de bruit possible.

Lorsque la famille rentra, elle trouva Jikotsuki en train de lire un livre sur la cuisine occidentale tout en prenant des notes. Tout était parfaitement propre, et le calme régnait sur la maison, Jikotsuki leur expliqua les fait principaux de cette soirée et il leur expliqua qu'il leur avait fait de croissants pour demain matin. Il récoltât ses Jewels avec une grande satisfaction et il remercia la famille très poliment et s'en retourna à l'auberge où il logeait en repoussant l'invitation à dormir des Undra. Jikotsuki était vraiment aux anges d'avoir réussi cette mission avec succès. Il retrouva son chemin presque instinctivement et il rentra se coucher, il avait besoin de repos, c'est donc le coeur léger qu'il s'endormit dans les bras d'orphée.

Revenir en haut Aller en bas
Dray
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 26
Localisation : La tête dans les nuages

Feuilles Mâdoshi
Niveau :
1/100  (1/100)
Experience:
39/60  (39/60)
Information:

MessageSujet: Re: Mission rang D Protection [VALIDÉE]    Jeu 10 Mar - 22:57

Bon, je pense pouvoir noter ça, car oui je suis admin u.u

Hummm... Bon Rp, attention aux fautes d'orthographe parfois ^^ 28 points d'expérience pour toi!

--------------------------------


Dernière édition par Dray le Sam 12 Mar - 16:10, édité 1 fois (Raison : Ouuuups, probleme de notation ; rectifié!)
Revenir en haut Aller en bas
Ikkinetsu

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: Mission rang D Protection [VALIDÉE]    Sam 12 Mar - 21:07

Dray il faut que tu lui dise la récompense qu'il a gagné (celle pour la quête) et ensuite les Xp que tu lui donne pour le Rp (le barème a été posté Wink )

--------------------------------
Clique dessus Plz =D





[center]
♥️ Beautiful Hangover - Big Bang ♥️


Never Sleep, i'll be back[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Dray
Admin
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 26
Localisation : La tête dans les nuages

Feuilles Mâdoshi
Niveau :
1/100  (1/100)
Experience:
39/60  (39/60)
Information:

MessageSujet: Re: Mission rang D Protection [VALIDÉE]    Mar 15 Mar - 20:31

Alors:

Longueur: 5/5
Originalité: 4/5
Orthographe: 2/5
Point Bonus: 3/5
Cohérence: 3/3
Mise en page: 1/2

+10 points de bonus mission! Soit 28 points d'expérience au total, ainsi que 20.000 Jewels.

Voila, c'est tout bon? u.u

Edit Jane : Oui c'est bon mon chou ♥ :p

--------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission rang D Protection [VALIDÉE]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission rang D Protection [VALIDÉE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Bright Destiny  :: Royaume de Fiore :: Fiore :: Magnolia-