AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J.A. Bradley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
Jane E. Bradley
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 26

Feuilles Mâdoshi
Niveau :
1/100  (1/100)
Experience:
42/60  (42/60)
Information:

MessageSujet: J.A. Bradley.   Mar 22 Fév - 13:53

Fairy Tail Bright Destiny
Présentation





«► Informations Personnelles◄»


«► Surnom : Kate.
«► Age : 18 ans - bientôt 19.
«► Expériences Rp : Près de 2 ans et demi.
«► Disponibilité sur /7 : Ça dépend, je suis flexible.
«► Comment avez vous connu le forum ? : De l'ancien.


«► Informations Du Personnages◄»

«► Nom : Bradley.
«► Prénom : Jane Elisabeth.
«► Age : 17 ans.
«► Ambition : Elle souhaite dominer le monde et par son intermédiaire faire admettre à tout à chacun la suprématie de la magie blanche et donc du bien et ce par n'importe quel moyen.
«► Magie : « Steel Area » Magie basée sur la magie élémentaire, l'air.
«► Camp : Mage blanche.
«► Guilde : Libre et sans attache, en attendant de créer la sienne.

«► Description Physique ◄»




Pour accompagner sa bipolarité, et donc ses deux personnalités, il faut également deux descriptions physiques car l'image donnée est alors totalement différente. Mais on peu néanmoins commencer par le début, c'est-à-dire les constantes.

Jane est grande, elle mesure un mètre soixante-treize à peu près. Du moins la dernière fois qu'elle s'est mise sous un mètre. Pour cette taille elle est plutôt fine, longiligne si vous préférez. Elle ne pèse que cinquante-six kilogrammes mais ne prête pas plus que ce qu'il n'y parait attention à son poids. Certaines personnes diraient que c'est injuste ou tout ce que vous voulez mais elle peut manger n'importe quoi, elle ne grossit pas. Mais elle n'est pourtant pas non plus une planche à pain, même si en avoir un peu plus au niveau des hanches harmoniserait surement mieux le tout. Son visage est fin et pâle d'où ressortent deux yeux couleur azur toujours vifs et brillants même quand ils semblent perdus dans le vague. Ses yeux sont aussi un moyen extrêmement rapide et efficace que de déterminer à quelle facette de sa personnalité on fait face. L'expression « Les yeux sont le reflet de l'âme » lui passe comme un gant de dentelle fait sur mesure. Pour encadrer son visage elle possède de long cheveux bleus, presque noirs de pigmentation naturelle. Un défaut génétique. Mais elle aime se démarquer d'autant plus avec des colorations des plus inhabituelles dont sa favorite, la rose. Donc si vous la rencontrez avec de longs cheveux roses chewing-gum, ne vous étonnez de rien. Sur ce critère, beaucoup la voit comme une petite adolescente rebelle et sans envergure mais ils n'y sont pas et les gens qui pensent ainsi ne l'intéressent pas plus que ça. Une frange longue en biseau recouvre son front et le haut de ses yeux, lui donnant parfois un côté sombre. En règle générale elle les lâche, parfois même sans les coiffer, simplement, et sans autres soins esthétiques. Mais comme toute femme normalement constituée, il lui arrive de se les attacher. En temps normal il n'y a que sa personnalité explosive qui les relève pour une plus grande liberté de mouvements. Et oui les longs cheveux peuvent gêner et se retrouvent si vite sur la trajectoire d'une lame adverse. Un petit détail : Jane ADORE ses cheveux donc gare à celui qui oserait en couper ne serait-ce qu'une mèche.

Passons maintenant aux différences perceptibles entre les deux facettes de ce personnage, facilement reconnaissables dans leur posture.

Dans un premier temps, lorsqu'elle est dans son état d'esprit calme et distante ça se sent. Il est d'ailleurs son principal. Une sorte d'aura négative l'entoure. Sa tête est légèrement incliné vers le sol comme si elle ne tenait en aucun cas à croiser le regard de ces pauvres êtres inutiles qui foulent cette terre. En général alors, ses cheveux sont lâchés et cachent une partie de son visage et surtout ses yeux au vu de l'inclinaison de sa tête. Ce n'est pas pour autant pas une attitude défaitiste, juste qu'elle est blasée et fatiguée de ce qui l'entoure et que ce sentiment se ressent jusque dans ses mouvements. Jane porte alors la plupart du temps des couleurs sombres et des hauts plutôt amples. A ses pieds de grosses chaussures, des bottes montantes en cuir. Vu sa taille elle n'a pas besoin de porter des talons. Dans cette état d'esprit elle aurait presque l'air d'une recluse de la société et les seuls endroits où l'on peut voir sa peau sont ses mains et son visage. Son regard quoique intense reflète aussi de la tristesse et de l'ennui comme si rien ne comptait vraiment pour elle. Néanmoins même en possession de sa première personnalité, quand elle s'adresse à quelqu'un ou pris dans une querelle quelconque, sa posture se fait plus franche et également plus proche de sa seconde personnalité. Toutefois son talent pour éviter ses cas de figure ne laisse ses moments que trop rares. Après tout elle évite la compagnie des autres !

Sa seconde facette est bien plus explosive et ça se voit également au niveau corporel. Elle se tient alors bien droite et sa démarche est énergique et assurée. Son regard cherche celui des autres, traquant une nouvelle proie éventuelle. Tout dans sa posture dégage une sorte d'agressivité provocante. Un demi sourire est souvent dessiné sur ses lèvres, elle est heureuse de vivre. Ses mains reposent souvent sur ses hanches et ses cheveux sont relevés et attachés, ce qui est bien plus pratique d'après elle. Il y a aussi quelque chose de plus sensuel, féminin dans sa démarche par rapport à l'autre : elle se joue plus des regards des autres. Ses vêtements sont alors également plus vifs et colorés et surtout bien plus exubérants. Ils sont également plus court et près du corps contrairement à l'autre côté de son caractère, qu'elle mettrait presque au défi par son apparence. C'est un jeu auquel elle ne se lasse jamais de jouer.



«► Description Moral ◄»




Décrire l'esprit mental de quelqu'un est une chose presque impossible, ou alors on ne peut que faire une approximation de sa façon d'interagir avec les gens, les inconnus, ceux qu'elle connait et bien sûr avec elle-même. On se remet tous en question au moins une fois dans sa vie en se demandant si oui ou non on a fait ce qu'on devait, si on ne s'est pas trompé quelque part et les conséquence d'un choix de prime abord ridicule sur le reste de sa vie. Jane fait partie de ces gens là qui re-détaillent tout après coup cherchant leur faute. Certains les appellent les perfectionnistes, d'autres ne voient en eux qu'un manque de confiance en soi. Les deux sont surement un peu vrai, tout dépend du point de vue sous lequel on se place ensuite.

De son point de vue, elle est convaincue de pouvoir en gros se passer des autres. Qu'elle peut réussir seule ce qu'elle entreprend. Les autres ne sont que des visages sans noms qui tournoient autour d'elle à un rythme totalement différent. Elle n'aurait pas été là ou inversement, le même effet serait donné. Ils ne sont là que comme un décors utile, ils remplissent le fond. Elle les voit plus à son service que l'inverse. Malgré tout ce qu'on pourrait croire, quand elle effectue un travail pour quelqu'un, elle ne se sent pas à son service. Il n'est qu'un moyen de se sustenter et rien d'autre. En réalité, c'est lui qui la sert elle dans ses projets. Même ses parents adoptifs ne représentent rien pour elle. Pour le moment la seule personne qui l'importe est sa mère biologique qui croupit quelque part à la surface de cette Terre. Elle ne sait d'ailleurs toujours pas si elle compte, une fois qu'elle l'aurait retrouver, sympathiser avec ou la tuer simplement pour son geste. Mais chaque chose en son temps. Néanmoins, même si elle peut paraitre froide et hautaine, elle sait ce qui est bon pour elle et par conséquent si elle doit se lier d'une sorte d'amitié avec quelqu'un ou non et de quel côté se poster vis-à-vis de la loi.

La tranquillité a un prix et elle le connait bien. Une des choses qui fait qu'elle hait la populace qui l'entoure est que chaque personne tout autant qu'elle est suinte le faux, le toque. Ils ne savent que mentir, déblatérer des âneries dans un but égoïste. Ils ne pensent qu'à leur propre confort sans se soucier de comment ils l'obtiennent. C'est une des choses qui la répugne au plus haut point. Elle met un point d'honneur à n'écraser personne sans utilité quitte à vivre comme une misérable un temps. Si elle juge une mission sans fondement, qu'on lui demande quelque chose qu'elle n'approuve pas, elle n'en fait rien, qu'importe les conséquences. Elle n'en a cure. La notion 'se faire des ennemis' lui échappe complètement. Les gens sont encore libres de ne pas l'aimer. Ce n'est après tout pas elle qui va leur courir après.

Mais derrière une première impression de regard dans le vague, d'attitude détachée et d'un total désintérêt pour la vie, se cache une personnalité impulsive. Jane est une personne bipolaire. Elle peut donc changer de comportement du tout au tout. A l'inverse, sa deuxième facette est l'opposée de la première. Elle s'énerve extrêmement vite et surtout pour un rien. Un vrai baril de poudre un peu trop près du feu. Mais sa vision de l'autre en est aussi complètement changé. Tous sont des adversaires potentiels à qui botter les fesses. Elle n'est toujours pas dans cette logique de l'ennemi mais elle aime simplement se battre, avec ou sans magie. Elle devient une personne alors bien plus ouverte sur les autres et chaleureuse.

Mais cette facette a aussi beaucoup de défauts. Elle est alors du genre plutôt alcoolique et ne refusera surement jamais un verre ou deux... voir une dizaine. Dépensière, elle donne sans compter ce qui exaspère son autre moitié, plus raisonnable. Cette partie d'elle même est également beaucoup plus grossière et familière. Étrangement, elle attire les gens bien plus facilement à elle dans cet état. Personne qu'elle doit ensuite supporter redevenue calme. En général, peut importe comment ou quand un combat est engagé, cette personnalité prend le dessus.C'est également dans cette état une personne bien plus ouverte sur ce qui l'entoure avec une nouvelle joie de vivre peu coutumière à l'autre. Elle s'attache aux gens et aux choses très facilement. Peut-être un peu trop. C'était comme si elle essayait de rattraper le temps perdu dans son autre phase. Au départ sa personnalité prédominante était la première énoncé mais la seconde est de plus en plus présente malgré ses envies.



«► Histoire ◄»




Jane se réveilla en sursaut ce matin, encore. Sa chambre qu'elle avait loué à l'hôtel de la ville était encore plongée dans le noir et juste un rayon de soleil filtrait à travers le volet de la fenêtre unique, mal fermé. Elle resta quelques instants immobiles, cherchant à se situer et à se rappeler ce qu'elle faisait ici. Elle soupira. Ce cauchemar commençait à l'énerver à toujours revenir, imperturbable. Elle se leva lentement en rejetant la couverture et s'approcha de la fenêtre en replaçant ses cheveux qui lui tombaient devant les yeux, passant simplement sa main dedans. Elle ouvrit le volet et la fenêtre. Le ciel était dégagé et le soleil inondait déjà de ses rayons la ville en éveil. Elle se pencha par dessus la balustrade et son regard s'attarda sur les rues commerçantes qui jalonnaient le terrain autour de l'hôtel. Ce paysage lui rappelait celui avec lequel elle s'était levé tant de fois. Son regard se perdit finalement dans le vide et elle dans ses pensées, un bon de douze ans en arrière.

Sa vie n'avait jamais été des plus passionnantes. Elle était juste ce qu'elle était et c'est tout. Jane ne demandait pas grand chose non plus. Pourquoi toujours chercher ce que l'on a pas? Toujours est-il qu'à cinq ans on ne se pose pas encore de questions existentielles de ce style n'est-ce pas? Elle vivait alors dans une ville ensoleillée près de la mère dans un quartier commerçant. Sa mère était fleuriste et toutes les deux, elles habitaient au-dessus de la boutique. De ce fait il régnait toujours dans leur appartement une douce odeur printanière. C'était une belle époque. Avant que sa mère qui n'était en réalité que sa mère adoptive ne meure. Elle était à l'époque encore une simple petite fille ordinaire sans magie dans la vie et sans sa bipolarité qui la tiraille aujourd'hui. Mais pour comprendre d'où cela vient il faut avancer quelques années plus tard alors qu'elle avait à présent sept ans.

Sa mère avait rencontré une personne, un homme. Il n'y avait encore rien d'officiel entre eux mais Jane l'aimait bien. Il était gentil avec elle sans essayer de trop vouloir en faire. Juste ce qu'il fallait quoi. De plus sa mère n'avait jamais été aussi heureuse alors que demander de plus? Et bientôt de fil en aiguille, ils habitèrent tous les trois sous le même toit et il l'a demanda en mariage. Tout le monde aurait pu croire que tout était pour le mieux et elle doit aujourd'hui avouer que la petite fille qu'elle était y avait cru. Tout comme sa mère adoptive. Son futur beau-père était lui aussi commerçant et il lui arrivait de prendre la route pour ses affaires les laissant seules à la maison. Un jour, alors qu'il était encore en voyage d'affaire à tenter de vendre dans la ville d'à côté, son convoi fût pris pour cible par une guilde noire qui passait par là. Personne ne sut vraiment pourquoi ils les avaient attaqué ou alors ils ne leur dire rien. Toujours était-il que son futur beau-père était mort. Sa mère tînt quelques temps sans rien lui laissé entrevoir de son chagrin en brave mère qu'elle était mais il arrive toujours un moment où l'on craque. Elle commençait à avoir des absences, des troubles alimentaires et finalement elle tomba gravement malade. Quelque soit le traitement rien ne faisait effet. Elle avait la "maladie d'amour" comme les médecins lui disaient. Quand à sa fille, on ne pouvait décemment pas la laisser seule et c'est comme cela que Jane tomba sur un parent éloigné de celui qui aurait du épouser sa mère, celle-ci n'ayant plus de famille.

C'était un homme gentil, certes mais étrange. Un magicien vous comprenez quand on y a jamais été habitué... Mais pour passer le temps il lui apprenait la magie. Au début elle eut beaucoup de mal. Ce genre de chose ne l'avait jamais intéressé vraiment et le fait de devoir apprendre quelque chose... Elle aurait préféré rester au près de sa mère. Mais vous savez au bout d'un moment on y prend goût et Jane se mit finalement à apprendre avec de plus en plus de sérieux cette art. L'élément de l'air. Il y avait souvent plus de déceptions et d'échecs que de réussites mais quel merveilleux sentiment que de se savoir accomplir quelque chose. Néanmoins persistait un sentiment que culpabilité. Pouvait-elle vraiment tourner la page alors que sa mère souffrait toujours?

Et trois années passèrent timidement pendant lesquels elle s'adonnait à cette passion tiraillée en compagnie du vieux mage. Et un jour l'état de sa mère se dégrada subitement, après tant de temps stabilisé. Celle-ci n'avait seulement plus aucune volonté de vivre et s'était lentement laissée aller dans les bras accueillant de la mort. Mais juste avant de partir, elle annonça à sa fille qu'elle n'était pas sa vraie mère, qu'elle l'avait recueilli alors que l'autre fuyait ses responsabilités parentales. Sa mère adoptive lui avait surement dit par soucis de vérité avant de s'en aller mais Jane le pris comme une accusation. Ce léger sentiment de culpabilité qu'elle avait ressenti jusque là ressorti brutalement et se déversa en elle. Elle n'avait que dix ans et elle fit une croix sur le passé et sur tout ce qui avait fait d'elle ce qu'elle avait été à ce jour. Encore trop jeune elle resta chez le vieil homme à peaufiner son apprentissage, n'ayant plus rien d'autre avant de finalement le quitter âgée de quinze. Mais son autre facette s'était déjà démarquée. Celle-ci et ses cauchemars. Chaque nuit toujours le même. Encore aujourd'hui.

Jane se redressa, abandonnant dans un dernier coup d'œil la vision de la ville sous la lumière matinale et rentra à nouveau dans sa chambre. Elle avait encore du travail aujourd'hui, une autre piste personnelle à remonter même si elle n'espérait plus grand chose de celle-ci. Elle ne comptait plus le nombre de fausses pistes qu'elle avait suivi au cours de ses deux années de recherches et de liberté. Et plus le temps passait plus elle se sentait couler toujours plus dans les deux extrêmes des ses personnalités. Sa bipolarité lui était maintenant familière et faisait partie d'elle mais elle la contrôlait de moins en moins. Elle s'habilla rapidement et ramassa quelques affaires dans un sac avant de sortir de sa chambre, fermant soigneusement la porte à clefs derrière elle. De toute façon elle rentrerait bredouille ce soir et dans une semaine elle serait autre part. Comme toujours. Elle avait de plus en plus pensé à se fixer ses derniers temps mais... pourrait-elle vraiment reprendre goût à une sorte de normalité? De routine? Qui sait, elle essayerait plus tard, comme elle se le disait à chaque fois depuis un an maintenant. De toute façon elle attendait beaucoup plus de la piste suivante, une sorte de livre dans la ville d'à côté qui pourrait éventuellement la mener à sa mère. Mais terminons ceci en premier.



--------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Jane E. Bradley
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 02/09/2010
Age : 26

Feuilles Mâdoshi
Niveau :
1/100  (1/100)
Experience:
42/60  (42/60)
Information:

MessageSujet: Re: J.A. Bradley.   Jeu 3 Mar - 13:44

Je up, présentation finie. (:

--------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Ikkinetsu

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 11/08/2010

MessageSujet: Re: J.A. Bradley.   Jeu 3 Mar - 20:33

Bienvenu =D

Validé, 21 Xp =)

--------------------------------
Clique dessus Plz =D





[center]
♥️ Beautiful Hangover - Big Bang ♥️


Never Sleep, i'll be back[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J.A. Bradley.   

Revenir en haut Aller en bas
 

J.A. Bradley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail Bright Destiny  :: Présentation :: Présentation :: Présentations Validées-